Mardi, Septembre 8, 2020 - 07:00
  • Innate a repris le recrutement de patients dans l’essai de Phase 2 TELLOMAK évaluant lacutamab dans le syndrome de Sézary et le mycosis fongoïdes

  • L’entrée en Phase 3 de monalizumab est attendue au second semestre 2020, entrainant un paiement d’étape de 50 millions de dollars

  • Innate démarre l’exploration d’avdoralimab en inflammation au-delà de la COVID 19

  • Position de trésorerie de 184,6 millions d’euros1 au 30 juin 2020

 

Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN : FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») annonce aujourd’hui ses résultats financiers consolidés pour le premier semestre 2020. Les comptes consolidés sont joints au présent communiqué.   

« Au premier semestre 2020, le portefeuille d’Innate a significativement progressé. La Société a notamment rapidement redémarré le recrutement dans l’étude de Phase 2 TELLOMAK évaluant lacutamab chez les patients atteints d’un syndrome de Sézary ou de mycosis fongoïdes, » commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d’Innate Pharma. « Au second semestre de l’année, nous attendons le démarrage, par notre partenaire AstraZeneca, de l’essai clinique de Phase 3 portant sur monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un cancer de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie et une immunothérapie anti-PD-(L)1. Cela représente une étape clinique et financière significative, alors qu’il s’agit de notre premier produit entrant en Phase 3. C’est de plus un traitement prometteur, potentiellement « first in class » pour une population de patients ayant besoin de nouveaux traitements efficaces et tolérables. De manière plus générale, nous continuons de mettre en œuvre notre stratégie à long-terme, nous amenant à devenir une société de biotechnologies globale au stade commercial, assumant d’ici la fin de l’année l’ensemble des responsabilités commerciales pour Lumoxiti aux Etats-Unis. »

***

Un webcast et une conférence téléphonique se sont tenus le 8 septembre à 14h00

Accès au replay du webcast https://edge.media-server.com/mmc/p/ptr5apbo

Télécharger la présentation.

***

Principaux éléments financiers du premier semestre 2020 :

Les éléments clés pour le premier semestre 2020 sont les suivants : 

  • Une situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s’élevant à 184,6 millions d’euros (m€) au 30 juin 2020 (255,9 millions d’euros au 31 décembre 2019).
  • Des produits opérationnels s’élevant à 36,7m€ pour le premier semestre 2020 (59,2m€ pour le premier semestre 2019) et comprenant principalement :
    • Les revenus des accords de collaboration et de licence, qui correspondent principalement à l’étalement comptable des paiements initiaux et de levée d’option reçus par Innate Pharma dans le contexte des accords signés avec AstraZeneca (LSE/STO/NYSE:AZN) : 
      • (i) Les revenus des accords de collaboration et de licence liés à l’accord signé pour monalizumab ont baissé de 4,7m€, s’élevant à 19,6m€ au premier semestre 2020 (24,3m€ au premier semestre 2019). Cette baisse s’explique principalement par une diminution non significative du budget de la collaboration, entièrement reconnu au cours de la période; et
      • (ii) Les revenus des accords de collaboration et de licence liés à l’accord signé pour IPH5201 ont baissé de 13,8m€, s’élevant à 8,7m€ au premier semestre 2020 (22,5m€ au premier semestre 2019), principalement en raison d'une extension de la période de reconnaissance à la suite du renouvellement en novembre 2019 de la collaboration avec AstraZeneca pour 12 mois.
      • Les revenus des refacturations de coûts de recherche et développement (R&D) pour avdoralimab (IPH5401) et pour IPH5201 s’élevaient à 1,1m€ au premier semestre 2020 (4,4m€ au premier semestre 2019), après le passage d’IPH5201 en Phase 1 réalisée et payée par AstraZeneca.
    • Un financement public des dépenses de recherche de 6,9m€ au premier semestre 2020 (7,6m€ au premier semestre 2019).
  • Des charges opérationnelles de 46,0m€ pour le premier semestre 2020 (45,9m€ pour le premier semestre 2019), dont 68,5% (31,5m€) consacrés à la R&D.
    • Les charges de R&D ont baissé de 5,1m€ à 31,5m€ pour le premier semestre 2020 (36,6m€ pour le premier semestre 2019) suite à l'achèvement d’activités réglementaires pour certains programmes, dont le dépôt du dossier de demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de Lumoxiti en Europe, et la transition  en Phase 1 d’IPH5201 à AstraZeneca.
    • Les frais commerciaux et généraux ont augmenté de 5,2m€ à 14,5m€ pour le premier semestre 2020 (9,3m€ pour le premier semestre 2019). Cette augmentation résulte principalement de la mise en place de la filiale américaine et la commercialisation de Lumoxiti.
  • Le contrat de distribution de Lumoxiti a généré un revenu net de 0,9m€ au premier semestre 2020 (une perte de 3,8m€ au premier semestre 2019) principalement en raison du transfert des coûts commerciaux d'AstraZeneca à Innate Pharma.
  • Le résultat financier présente une perte nette de 2,0 millions d’euros pour le premier semestre 2020 (gain de 3,8m€ pour le premier semestre 2019) principalement en raison de la variation de la juste valeur de nos instruments financiers due à la crise sanitaire COVID sur les marchés financiers.
  • Une perte nette de 10,3m€ pour le premier semestre 2020 (bénéfice de 13,2m€ pour le premier semestre 2019).

     

[1]Comprenant des actifs financiers courants (16,0m€) et des actifs financiers non-courant (36,9m€)