Vendredi, Septembre 13, 2019 - 07:00
  • Démarrage de l’essai clinique multicohorte de Phase II d’IPH4102 (TELLOMAK) ;
    • La cohorte syndrome de Sézary est conçue pour être à visée d’enregistrement; les données précliniques soutiennent l’évaluation de populations plus larges de patients présentant un lymphome de type T
  • Des données préliminaires sont attendues pour le premier semestre 2020 pour la deuxième extension de cohorte de la combinaison de monalizumab et cetuximab en cours chez des patients présentant un un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique ayant déjà reçu un traitement d’immunothérapie anti-PD-(L)1
  • Démarrage de l’extension de cohorte évaluant la triple combinaison de monalizumab et cetuximab avec un anti-PD(L)1 chez des patients présentant un cancer de la tête et du cou n’ayant jamais été traité par immunothérapie ; des données préliminaires sont attendues au second semestre 2020
  • Démarrage de l’extension de cohorte évaluant la combinaison d’IPH5401 et durvalumab chez des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules avec une résistance secondaire à des traitements d’immuno-oncologie ou d’un hépatocarcinome n’ayant jamais reçu de traitements d’immuno-oncologie.
  • De nouvelles données cliniques pour monalizumab et IPH5401 seront présentées en 2019 dans des congrès médicaux à venir
  • Position de trésorerie de 200,3m€* (million d’euros) au 30 juin 2019

 

Innate Pharma SA (la « Société » - Euronext Paris: FR0010331421 – IPH), annonce aujourd’hui ses résultats financiers consolidés pour le premier semestre 2019. Les comptes consolidés sont joints au présent communiqué.        

« Alors qu’Innate Pharma fête son 20e anniversaire ce mois-ci, nous remercions nos salariés, les patients et les médecins, ainsi que toutes les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre de notre ambition de développer des thérapies anticancéreuses innovantes pour des patients en fort besoin médical. Notre portefeuille de produits propriétaires et sous partenariat continue à s’enrichir et à progresser, renforçant notre portefeuille large et diversifié, » commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d’Innate Pharma. « Nous continuons à investir et à mettre en œuvre notre stratégie, que ce soit dans les aspects organisationnels, cliniques ou commerciaux de notre activité. Le recrutement de cadres dirigeants a également renforcé les compétences de la Société dans le cadre de son expansion à l’international, ainsi que dans l’exécution de sa stratégie de transformation en une franchise commerciale spécialisée en hémato-oncologie rare. »

 

 

Un webcast et une conference téléphonique se tiendront aujourd’hui à 14h00

aux numéros suivants :

France et International: +33 (0)1 76 70 07 94       États-Unis: +1 631 510 7495

Code PIN : 5173329#

Lien d'accès au Webcast https://edge.media-server.com/mmc/p/q3mcajcd

Le Rapport financier semestriel, la présentation et un lien vers le webcast seront mis à disposition sur le site internet de la Société 30 minutes avant le début de la conférence.

Vous pourrez réécouter la conférence sur le site web d’Innate Pharma.

 

Principaux éléments financiers du premier semestre 2019 :

Les éléments clés pour le premier semestre 2019 sont les suivants :

  • Une situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élevant à 200,3 millions d’euros au 30 juin 2019 (202,7 millions d’euros au 31 décembre 2018), incluant 35,3 millions d’euros d’instruments financiers non courants (35,2 millions d’euros au 31 décembre 2018). Ce montant inclut l’encaissement de 108,8 millions d’euros correspondant au second et dernier paiement d’AstraZeneca associé a la signature de l’accord d’octobre 2018 ainsi que du paiement de 50 millions de dollars (ou 43,8 millions de dollars) à AstraZeneca au titre de l’accord sur Lumoxiti et des contreparties supplémentaires pour monalizumab et anti-CD39, payées à Novo Nordisk A/S et Orega Biotech, pour un montant des montants respectifs de 15 millions de dollars (ou 13,1 millions d’euros) et 7,0 millions d’euros.
    • Au 30 juin 2019, les dettes financières s’élevaient à 5,0 millions d’euros comparé à 4,5 millions d’euros au 31 décembre 2018.
  • Des produits opérationnels s’élevant à 59,2 millions d’euros pour le premier semestre 2019, comparé à 23,0 mililons d’euros pour le premier semestre 2018 retraité restated, dont 51,6 millions d’euros proviennent des accords de collaboration et de licence et 7,6 millions d’euros du crédit d’impôt recherche.
    • Les revenus des accords de collaboration et de licence correspondent principalement à l’étalement comptable, basé sur le pourcentage d’achèvement de travaux de développement de chaque programme pour lequel Innate Pharma a reçu un paiement initial dans le contexte des accords signés avec AstraZeneca (24,3 millions d’euros pour monalizumab et 22,5 millions d’euros pour IPH5201).
  • Des charges opérationnelles de 45,9 millions d’euros comparé à 37,9 mililons d’euros pour le premier semestre 2018, dont 79,7% consacrés à la recherche et développement (R&D).
    • Les charges de R&D ont progressé de 4,3 millions d’euros à 36,6 millions d’euros pour le premier semestre 2019, comparé à 32,3 millions d’euros pour le premier semestre 2018. Cette augmentation résulte principalement d’une hausse de 4,2m de l’amortissement d’immobilisations incorporelles.
    • Les frais généraux ont augmenté de 3,7m à 9,3 millions d’euros pour le premier semestre 2019, comparé à 5,6 millions d’euros pour le premier semestre 2018. Cette augmentation résulte principalement de la hausse des honoraires de conseils non scientifiques correspondant à des frais liés à une potentielle augmentation de capital.
  • Une charge nette provenant d’accords de distribution de 3,8 millions d’euros résultant d’accords de distribution issus du lancement de Lumoxiti aux États-Unis réalisé par AstraZeneca.
  • Un bénéfice net pour le premier semestre 2019 de 13,2 millions d’euros comparé à une perte nette de 15,1 millions d’euros pour le premier semestre 2018 retraité.

 

* Comprenant des actifs financiers courants d’un montant de 15,6 millions d’euros et des actifs financiers non-courant d’un montant de 35,3 millions d’euros