Mardi, Mars 10, 2020 - 07:00
  • Innate étend sa présence sur les marchés financiers à travers une offre globale, comprenant une offre au public sur le Nasdaq, réalisée avec succès et ayant généré 79,1 millions de dollars (71,5 millions d’euros*)

  • Monalizumab va rentrer en Phase III en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un cancer de la tête et du cou déjà traité par immunothérapie

  • Des données préliminaires issues des extensions de cohortes de patients respectivement déjà traités et non traités par immunothérapie sont prévues pour 2020

  • Innate reprend le recrutement de patients en France et au Royaume-Unis dans l’essai de Phase II testant lacutamab dans le syndrome de Sézary et le mycosis fongoïdes 

  • Position de trésorerie de 255,9 millions d’euros** au 31 décembre 2019 

Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN: FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») annonce aujourd’hui ses résultats financiers consolidés au 31 décembre 2019. Les comptes consolidés sont joints au présent communiqué.

« 2019 a été une année structurante pour Innate Pharma. Nous avons non seulement réalisé avec succès notre introduction au Nasdaq aux États-Unis mais également annoncé des plans d’avancement en Phase III de monalizumab. En outre, nous établissons notre structure commerciale aux États-Unis. Il s’agit d’autant d’avancées significatives augmentant la visibilité de la Société à l’international et pour la mise en œuvre de notre stratégie corporate, clinique et commerciale », commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d’Innate Pharma. « Nous remercions nos salariés ainsi que toutes les parties prenantes qui ont rendu le succès d’Innate possible. L’année à venir promet d’être tout aussi passionnante pour le développement de notre portefeuille, large et équilibré, et pour continuer à travailler pour amener des thérapies innovantes aux patients le plus rapidement possible. »

 

Principaux éléments financiers 2019 :

Les éléments clés pour l’année 2019 sont les suivants :

  • Une situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élevant à 255,9 millions d’euros (m€) au 31 décembre 2019 (202,7m€ au 31 décembre 2018), incluant 37,0m€ d’instruments financiers non-courants (35,2m€ au 31 décembre 2018).
    • Encaissement net de 66,0m€ suite à l’offre globale réalisée par la Société en octobre 2019, incluant son introduction au Nasdaq Global Select Market.
    • Encaissement net de 44,9m€ provenant des paiements finaux en relation avec les accords signés avec AstraZeneca en octobre 2018, après réception de paiements de la part d’AstraZeneca et de paiements réalisés par la Société au profit d’AstraZeneca, Novo Nordisk A/S et Orega Biotech.
  • Au 31 décembre 2019, les dettes financières s’élevaient à 18,7m€ (4,5m€ au 31 décembre 2018) à la suite du tirage en août 2019 des 13,9m€ restant du prêt de 15,2m€ accordé en juillet 2017 par Société Générale.
  • Des produits opérationnels s’élevant à 85,8m€ en 2019 (2018 : 94,0m€) et provenant principalement des éléments suivants :
    • Les revenus des accords de collaboration et de licence correspondent principalement à l’étalement comptable des paiements initiaux et de levée d’option reçus par Innate Pharma dans le contexte des accords signés avec AstraZeneca. Les revenus des accords de collaboration et de licence liés à l’accord signé pour monalizumab ont baissé de 19,0m€, s’élevant à 42,5m€ en 2019 (2018 : 61,5m€). Cette baisse s’explique principalement par l’exercice de l’option par AstraZeneca en octobre 2018 , ayant généré un impact positif (effet de rattrapage) de 32,0m€ en 2018.Les revenus des accords de collaboration et de licence liés à l’accord signé pour IPH5201 ont augmenté de 3,2m€, s’élevant à 18,8m€ en 2019 (2018 : 15,6m€). Les revenus des refacturations de coûts de recherche et développement pour IPH5401 et pour IPH5201 s’élevaient à 6,9m€ en 2019 (2018 : 2,2m€).
    • Le crédit impôt recherche a augmenté de 3,2m€, s’élevant à 16,7m€ (2018 : 13,5m€). Cette variation provient principalement de l’augmentation des dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles des licences acquises auprès de tiers (monalizumab, Lumoxiti, IPH5201).
  • Des charges opérationnelles de 104,6m€ en 2019 (2018 : €87.7m), dont 75,3% sont consacrées à la recherche et développement (R&D).
    • Les charges de R&D ont augmenté de 9,3m€, s’élevant à 78,8m€ en 2019 (2018 : 69,6m€), incluantdes dotations aux amortissements de 15,5m€ en 2019 (2018 : €6.7m). Cette augmentation des dotations aux amortissements provient principalement de l’impact année pleinede l’amortissement de Lumoxiti et IPH5201.
    • Les frais généraux et commerciaux ont augmenté de 7,7m€, s’élevant à 25,8m€ en 2019 (2018 : 18,1m€). Cette augmentation est liée à la structuration de la filiale américaine, à la commercialisation de Lumoxiti ainsi qu’au renforcement des fonctions support nécessaires à l’évolution de la Société.
  • Le contrat de distribution de Lumoxiti a généré une perte nette de 8,2m€ en 2019 (2018 : perte de 1,1m€). En 2019, la Société bénéficiait d’un mécanisme de partage des coûts avec AstraZeneca, qui seront remboursés en 2020.
  • Une perte nette de 20,8m€ en 2019 (2018 : bénéfice net de 3,0m€).

 

Un webcast et une conférence téléphonique se sont tenus le jour même.

La présentation et le replay du webcast sont à disposition sur le site internet de la Société.

 

*Sur la base du taux de change publié au 16 octobre 2019 de 1 euro = 1,1065 dollars U.S

**Comprenant des actifs financiers courants  (16,0m€) et des actifs financiers non-courant (37,0m€)

A téléchargerTaille
PR in English773.03 Ko
CP en français718.63 Ko
FY Presentation1.08 Mo