Mise à jour sur le COVID-19

Alors que la situation de la pandémie de COVID-19 évolue rapidement, nous souhaitons nous concentrer sur ce que nous pouvons faire pour nos patients, nos employés et leurs familles ainsi que pour les communautés où nous sommes implantés et travaillons pour aider à limiter la propagation du virus.

Vous trouverez ci-dessous les activités que la Société mène actuellement pour faire face à la pandémie de COVID-19. Nous avons à cœur de communiquer de façon transparente avec nos parties prenantes à propos des impacts sur Innate. Nous continuerons, selon les évènements, à fournir les mises à jour adéquates sur cette page de notre site web.*

La santé et le bien-être de nos employés et de leurs familles sont une préoccupation majeure pour Innate Pharma. Conformément aux recommandations des autorités françaises et américaines, tous les employés qui peuvent travailler depuis leur domicile le feront jusqu'à nouvel ordre et utiliseront les outils informatiques mis à disposition par la Société pour rester connectés tout en accomplissant leur travail.

Nos bureaux et laboratoires de Marseille sont désormais ouverts en respectant une capacité d’accueil limitée, conformément aux recommandations des agences gouvernementales françaises. Pour respecter les mesures sanitaires, le travail dans les laboratoires a été réorganisé, et nous avons limité le nombre de personnes sur place pour respecter les efforts de distanciation sociale. Nous avons également mis en place des mesures strictes de sécurité sanitaire pour tous les employés sur le site.  

Nous continuerons à faire évoluer nos plans en fonction des mesures gouvernementales prises en France et aux États-Unis.

Nos activités de développement clinique sont essentielles pour développer et apporter des médicaments innovants aux patients.  A l’heure actuelle, nous observons et anticipons des impacts variables dus au COVID-19 en fonction des essais cliniques. Ceux-ci se font sentir notamment sur le recrutement et l’observance des protocoles et devraient vraisemblablement varier selon les essais et les pays. La Société est engagée à limiter les perturbations pour les patients et les essais dans lesquels ils sont recrutés. Nous sommes en contact régulier avec les investigateurs principaux de nos études et nos organismes de recherche sous contrat (CRO), et nous évaluons attentivement la situation au fur et à mesure de son évolution. 

IPH5201 (anti-CD39)

L'essai clinique de Phase I évaluant IPH5201 (un anticorps monoclonal bloquant le CD39) chez des patients atteints de tumeurs solides avancées a été réactivé, après une pause temporaire due à la pandémie de COVID-19.  

Etude EXPLORE COVID-19

Étant donnée notre expertise scientifique de l’immunité innée, nous avons conduit une étude translationnelle exploratoire, nommée EXPLORE COVID-19, en collaboration avec l’Hôpital de la Timone, l'Hôpital Nord et l'Hôpital Laveran, ainsi que le laboratoire d'immunoprofiling de Marseille Immunopôle / AP-HM à l'Hôpital de la Timone, pour analyser les cellules immunitaires des patients présentant un COVID-19 à différents stades de la maladie.

Grâce à cette analyse, les scientifiques espèrent mieux comprendre l’impact de la réponse immunitaire sur l’évolution du COVID-19 et les voies moléculaires capables de moduler cette réponse. Elle comprenait une attention toute particulière aux cibles explorées par Innate Pharma pouvant avoir un rôle dans le contrôle d’une infection virale ou de l’inflammation induite par le SARS-Cov2. 

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse diffusé le 3 avril 2020.

Résultats de l'étude EXPLORE COVID-19

Le 7 mai, les résultats de l'étude translationnelle EXPLORE-COVID-19 ont été publiés via la plateforme en libre accès de Research Square.  Cette étude a révélé plusieurs résultats clés.

Les chercheurs ont observé une augmentation du C5a, un peptide hautement inflammatoire de la cascade du complément, dont le niveau s’élevait en fonction de la gravité de la maladie chez les patients atteints de pneumonie et d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Ceci concorde avec le rôle clé de la voie C5a/C5aR dans l'initiation et le maintien des réponses inflammatoires, en recrutant des neutrophiles et des monocytes dans les poumons. Avdoralimab, un anticorps bloquant la voie C5aR1, empêche le recrutement et l'activation des cellules myéloïdes induits par C5a. Sur la base de ces résultats, nous avons annoncé le début d'un essai clinique de Phase II avec avdoralimab pour tester son potentiel à réduire la réponse inflammatoire liée à COVID-19 (plus de détails ci-dessous - Essai FORCE).

De plus, la caractérisation des lymphocytes a montré une augmentation de l'expression des récepteurs inhibiteurs CD39, NKG2A et PD-1 sur les cellules NK (Natural Killer), ce qui suggère que les anticorps thérapeutiques bloquants ciblant ces molécules et déjà utilisés pour l'immunothérapie du cancer pourraient être développés dans la lutte contre le COVID-19. Ces résultats soutiennent l'évaluation des anticorps thérapeutiques bloquants ciblant ces molécules dans le COVID-19 (voir ci-dessous - Essai IMMUNONCOVID-20)

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse diffusé le 8 mai 2020.

Essai FORCE

Le 28 avril, nous avons annoncé qu'un premier patient a été traité dans un essai clinique randomisé en double aveugle de Phase II évaluant la tolérance et l’efficacité d’avdoralimab, notre anticorps anti-C5aR, chez des patients atteints d’un COVID-19 entrainant une pneumonie sévère.

L’objectif de cet essai clinique indépendant, nommé FORCE , est d’améliorer la proportion de patients atteints d’une pneumonie sévère due au COVID-19 qui n’ont plus besoin d’être hospitalisés, et de réduire le besoin et la durée de ventilation mécanique chez les patients atteints d’une pneumonie compliquée par un SDRA due au COVID-19.

Cliquez icipour lire le communiqué de presse.

Essai IMMUNONCOVID-20

Une étude contrôlée, randomisée, explorera monalizumab et avdoralimab, parmi d'autres bras de traitement, afin d'étudier leur efficacité potentielle contre le COVID-19 chez les patients atteints de cancer et présentant des symptômes du COVID-19 légers et ou souffrant de pneumonie, respectivement. 

L'objectif principal de cette étude, sponsorisé par le Centre Léon Bérard de Lyon, appelée IMMUNONCOVID-20, est de comparer, par rapport aux standards de soin, les taux de mortalité à court terme chez les patients atteints d'un cancer avancé ou métastatique qui sont positifs pour le COVID-19 traités avec un analogue de la chloroquine (GNS561), un anti-PD1 (nivolumab), un anti-NKG2A (monalizumab), un anticorps anti-IL-6R (tocilizumab) ou un anti-C5aR (avdoralimab).

À l'heure actuelle, aucun impact dû au COVID-19 n’est à déplorer sur notre chaîne d’approvisionnement.  Nous continuerons à suivre de près ces opérations. 

Innate a récemment fait don d’environ 3 000 masques à l’unité de soins intensifs de l'Hôpital de la Timone à Marseille. Ces masques apporteront un soutien au personnel de santé et aux autres intervenants de première ligne qui luttent contre la pandémie de COVID-19. 

* Si un événement présente un degré d'importance plus élevé, nous publierons un communiqué de presse conformément à nos obligations réglementaires.