À propos de ce programme

IPH4102 est un anticorps humanisé « first-in-class » induisant la cytotoxicité, ciblant KIR3DL2 et visant à détruire les cellules des  lymphomes T cutanés (LTC), une indication orpheline. Les LTC sont un ensemble de lymphomes rares des lymphocytes T. Dans les stades avancés de LTC, il existe peu d’options thérapeutiques et le pronostic est défavorable.

KIR3DL2 est un récepteur inhibiteur de la famille des KIR, exprimé par environ 65% des patients présentant un LTC, pour l’ensemble des sous-types et stades de la maladie ; cette fréquence augmente jusqu’à 85% des patients atteints de certains LTC de mauvais pronostic, en particulier le syndrome de Sézary. Son expression est limitée dans les tissus sains.

Avant la désignation Fast Track, IPH4102 a déjà reçu le statut de médicament orphelin dans l’Union Européenne et aux États-Unis pour le traitement des LTC. En janvier 2019, la Food and Drug Administration (FDA), l’agence réglementaire des médicaments américaine, a accordé le statut « Fast Track » à IPH4102 pour le traitement de patients présentant un syndrome de Sézary en rechute ou réfractaire et ayant reçu au moins deux traitements systémiques antérieurs. 

 

Une étude de Phase II internationale et multi-cohorte (TELLOMAK) a débuté au premier semestre 2019, évaluant le potentiel d’IPH4102 dans différents sous-types de lymphomes de type T (voir développement clinique).

Mécanisme d'action de l'anti-KIR3DL2

Une étude de Phase II internationale et multi-cohorte (TELLOMAK) a débuté au premier semestre 2019, évaluant le potentiel d’IPH4102 dans différents sous-types de lymphomes de type T (LT).

TELLOMAK est une étude de Phase II internationale, ouverte, multi-cohorte, conduite aux Etats-Unis et en Europe. IPH4102 y est évalué en monothérapie et en combinaison avec une chimiothérapie standard chez des patients présentant un LT avancé.

Nous prévoyons de recruter jusqu’à 250 patients pour évaluer IPH4102 :

  • en monothérapie chez 60 patients environ atteints d’un syndrome de Sézary ayant déjà reçu au moins deux traitements, dont le mogamulizumab,
  • en monothérapie chez 90 patients environ atteints de Mycosis fongoïde (MF) ayant reçu au moins deux traitements antérieurs, et
  • en combinaison avec une chimiothérapie standard (gemcitabine et oxaliplatine) chez 100 patients environ atteints de lymphome T périphérique (LTP) ayant reçu au moins un traitement antérieur.

Chez les patients présentant un MF ou un LTP, l’étude est conçue pour évaluer le bénéfice d’IPH4102 en fonction de l’expression de KIR3DL2. Les bras dans les deux indications seront chacun composés de deux cohortes, testant IPH4102 chez des patients exprimant et n’exprimant pas KIR3DL2. Ces cohortes suivront un protocole en deux étapes qui sera arrêté si le traitement est jugé inutile. Le bras syndrome de Sézary de l’étude pourrait sous certaines conditions permettre l’enregistrement d’IPH4102 dans cette indication.

Le critère d'évaluation principal de l'essai est le taux de réponse objective. Les critères secondaires incluent l’incidence d’événements indésirables liés au traitement, la qualité de vie, le taux de réponse globale, la survie sans progression et la survie globale.

 

Une étude de Phase I en ouvert et multicentrique a été menée en Europe (France, Pays-Bas et Royaume-Uni) et aux États-Unis avec la participation de centres de référence : l’hôpital Saint-Louis (Paris, France), le MD Anderson Cancer Center (Houston, Texas), le Stanford University Medical Center (Stanford, Californie), l’Ohio State University (Columbus, Ohio), le Leiden University Medical Center (Leiden, Pays-Bas), et le Guy’s and St Thomas’ Hospital (Londres, Royaume-Uni).

  • La partie en escalade de dose, qui a comporté 10 niveaux de doses, a recruté 25 patients atteints d'un LTC positif pour la cible KIR3DL2. L’objectif de cette partie était d’identifier la dose maximale tolérée et/ou la dose recommandée pour la Phase II ; l'escalade de dose a suivi un design de type 3 + 3 accéléré. Les résultats de l'escalade de dose ont été présentés à l'EORTC CLTF en octobre 2017.
  • L’extension de cohorte a recruté 15 patients présentant un Syndrome de Sézary et 4 patients présentant un mycosis fongoïde transformé. Ils ont reçu IPH4102 à la dose recommandée jusqu’à progression.

L’objectif principal de cet essai est d’évaluer la tolérance et la sécurité d'administrations répétées d’IPH4102 dans cette population de patients. Les objectifs secondaires incluent l’évaluation de l’activité anti-tumorale du candidat médicament. Les critères d'évaluation de l'activité clinique incluent le taux de réponse globale, la durée de la réponse et la survie sans progression. Un grand nombre d'analyses exploratoires visant à identifier des biomarqueurs de l'activité clinique sont conduites.

Dans une présentation au congrès de l'EORTC CLTF 2018 et de nouveaux résultats au congrès annuel de l'ASH 2018, IPH4102 a montré une activité clinique encourageante, avec un taux de réponse élevé et une survie sans progression durable.

Documents: 

A téléchargerTaille
ICML 2019: TELLOMAK presentation702.17 Ko
ICML 2019: KIR3DL2 is expressed in peripheral T-cell lymphomas and may be a therapeutic target521.62 Ko
ICML 2019: KIR3DL2 contributes to delineate the Acute-type and is a therapeutic target in Adult T-cell leukemia/lymphoma674.14 Ko
ASH 2018: IPH4102, an anti-KIR3DL2 mAb in refractory Sézary syndrome: results from a multicenter international phase 1 trial1.43 Mo
EORTC CLTF 2018: IPH4102 results of the Phase 1 study in refractory CTCL863.07 Ko
EORTC CLTF 2017: IPH4102 is safe and clinically active in advanced CTCL patients, results from the dose-escalation part664.71 Ko
EORTC CLTF 2017: Biomarkers of pharmacological and clinical activity of IPH4102890.56 Ko
ICML 2017: Dose-escalation safety, biomarker and clinical activity results (Phase I in relapsed/refractory CTCL)813.6 Ko
ASH 2016 : First-in-Human, Multicenter Phase I Study of IPH4102, First-in-Class Humanized Anti-KIR3DL2 Monoclonal Antibody1.49 Mo
3WCCL: Présentation session " Endpoints & Clinical Trials" par Pr Martine Bagot567.32 Ko
Poster présenté au 3WCCL par Pr Martine Bagot731.18 Ko
Poster présenté au 3WCCL par Hélène Sicard, Anne Marie-Cardine et Maxime Battistella628 Ko
Poster présenté au 3WCCL par Maxime Battistella628 Ko
Poster sur IPH4102 présenté à l'ASCO2016234.18 Ko
Présentation Pr Martine Bagot 2/12/2015 - ATTENTION certaines images peuvent heurter la sensibilité des personnes non averties1.68 Mo
Présentation Dr Youn H. Kim , Key Opinion Leader luncheon to discuss Cutaneous T-cell Lymphoma2.52 Mo
Présentation Pr Martine Bagot à la conférence EORTC sur les lymphomes cutanés - Turin sept. 20157.04 Mo
Poster sur IPH4102 présenté au T-Cell Lymphoma Forum 2015160.66 Ko
Poster sur IPH4102 présenté au T-Cell Lymphoma Forum 20142.65 Mo
Poster sur le programme IPH41 présenté à l'AACR 20131.06 Mo