Nous développons des anticorps pour exploiter l'activité anti-tumorale du système immunitaire.

Nos approches

Formats d'anticorps

Anticorps monoclonaux

Les cellules cancéreuses ont la capacité de produire des molécules qui inhibent le fonctionnement des cellules NK, leur permettant d’échapper au mécanisme de surveillance immunitaire.

Les anticorps monoclonaux ont été développés pour empêcher l'inactivation des cellules NK par le blocage des récepteurs inhibiteurs à la surface des cellules NK.

Les anticorps monoclonaux peuvent également activer les cellules du système immunitaire inné, telles que les cellules NK, et déclencher une cytotoxicité cellulaire dépendante des anticorps (ADCC), via les récepteurs activant les cellules NK, tels que le CD16.

Anticorps multispécifiques

Les anticorps multispécifiques peuvent utiliser les récepteurs des cellules NK pour les engager contre les tumeurs. Nos anticorps multispécifiques ou « NK cell engager » se lient à NKp46, avec ou sans CD16, et à l'antigène de la tumeur sur les cellules cancéreuses. Le co-engagement induit une forte activation des cellules NK et la lyse des cellules tumorales.

ANKETTM (Antibody-based NK cell Engager Therapeutics) est la plateforme propriétaire d’Innate permettant de développer une nouvelle génération de NK cell engagers multi-spécifiques pour traiter certains types de cancer. En savoir plus sur ANKET.

Anticorps conjugués (ADC - Antibody-drug conjugates)

Les ADC sont capables d'amener des molécules cytotoxiques (toxines) dans les cellules cancéreuses en utilisant des anticorps comme support.

Notre technologie de couplage innovante utilise l'enzyme transglutaminase bactérienne (BTG) qui couple les anticorps et les médicaments d'une manière stochiométrique précise et spécifique au site. Elle vise à traiter l'hétérogénéité du couplage entre l'anticorps et la toxine d'intérêt, hétérogénéité qui affecte l'efficacité thérapeutique des anticorps conjugués.