SE FORMER, Céline témoigne

Nos collaborateurs ont la possibilité de se former et passer des diplômes au sein de l’entreprise

 

En 2015, c’est ma responsable d’équipe qui m’a suggéré d’envisager de passer un diplôme d’ingénieure, afin de pouvoir évoluer au sein de l’entreprise. J’étais entrée chez Innate Pharma presque 10 ans plus tôt, après une licence de biotechnologies. J’étais technicienne de laboratoire, j’avais travaillé dans plusieurs équipes, et j’étais à ce moment-là dans l’équipe de production des anticorps. C’est très gratifiant de savoir que votre supérieur veut que votre travail soit reconnu.

Après avoir effectué des recherches, j’ai décidé de passer un Master BIOTIN (Management de projet et innovation en biotechnologie) à l’Université de Nîmes-Montpellier.

Mon cursus s’est fait en deux temps :

  • J’ai bénéficié du dispositif VAE (validation des acquis de l’expérience) pour valider une partie de mon diplôme. J’ai préparé pendant un an, en dehors de mes heures de travail, le mémoire nécessaire à cette VAE. C’est un travail très prenant pour lequel j’ai été accompagné par l’équipe de l’Université et soutenue par mon N+1. A l’issue de ma soutenance, le jury m’a demandé de compléter ce travail en validant certaines UE à l’Université et de réaliser, comme tous les étudiants de cette formation, un stage de 6 mois.
  • Avec ma hiérarchie et l’équipe RH, nous avons organisé les conditions pour que je puisse réaliser ce stage au sein de l’entreprise, dans une autre équipe que la mienne, mais sur un sujet qui contribuerait aussi à mon équipe. Au sein de l’équipe de biologie moléculaire, j’ai développé une méthode pour améliorer notre système de production d’anticorps. A l’issue de ce stage, et comme j’avais aussi validé mes UE, j’ai présenté mon travail lors d’une soutenance et j’ai été diplômée.

Ça a représenté un engagement important de ma part, mais aussi de l’entreprise : Innate Pharma a pris en charge, en complément d’un organisme de formation, mes frais d’inscription, de déplacement et d’hébergement. Les cours que j’ai suivis à l’université ont été réalisés à moitié sur mon temps de travail et à moitié sur mes congés. Et l’entreprise a accepté que je fasse mon stage en interne tout en conservant mon niveau de rémunération. Au-delà de ces aspects pratiques et financiers, j’ai été soutenue dans cette démarche par mon équipe et ma hiérarchie.  

Au final, c’était beaucoup de travail, mais j’ai maintenant un diplôme BAC+5.

On est en train de discuter de mon évolution vers un poste d’ingénieure de recherche, ce qui impliquera davantage de responsabilités, une meilleure rémunération, et aussi la reconnaissance de certaines missions que j’assure déjà aujourd’hui.

Céline, technicienne de laboratoire Biochimie et purification, chez Innate Pharma depuis 2006, a passé son diplôme d’ingénieure