IPH5301 est un anticorps anti-CD73 actuellement en pré-clinique.

En ciblant les voies d’immunosuppression de l’adénosine, il pourrait promouvoir une réponse immunitaire anti-tumorale dans un grand nombre de tumeurs.

CD73 est une enzyme extracellulaire membranaire surexprimée dans plusieurs types de cancers. Son expression a été corrélée à un pronostic défavorable dans le mélanome, le cancer colorectal, le cancer gastrique, le cancer du sein triple négatif, et à un phénotype pro-métastatique du cancer de la prostate*.

Avec CD39, il joue un rôle majeur dans la mise en œuvre de l’immunosuppression par la voie dégradant l'adénosine triphosphate (ATP) en adénosine. Dans le microenvironnement tumoral, l'ATP favorise la destruction des tumeurs par les cellules immunitaires. En revanche, l'accumulation d'adénosine induit l'immunosuppression et la dérégulation d'infiltrats de cellules immunitaires et stimule l’angiogenèse, entrainant la propagation de la tumeur. CD73 est actif lors de la dernière étape de la voie de dégradation, lorsque l’enzyme dégrade l’AMP en adénosine. Le blocage de CD73 augmente l’immunité anti-tumorale en réduisant l’accumulation d’adénosine. Ainsi, il a été démontré que des anticorps anti-CD73 stimulent l’immunité anti-tumorale entrainant la réduction des métastases tumorales dans des modèles murins, et pourraient améliorer l’efficacité des traitements avec des anticorps anti-PD1 ou anti-CTLA4**.

 * Liu et al., 2012; Wu et al., 2012; Lu et al., 2013; Loi et al., 2013; Wang et al., 2012; Yang et al., 2013
  ** Allard et al., 2013

Mécanisme d'action

MOA IPH53

Publications, posters et présentations